Vie sportive : un jeune footballeur ivoirien aspire à être comme Cristiano Ronaldo, Sadjo Mané !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir fait plusieurs écoles académiques de l’Afrique de l’Afrique de l’ouest commençant par la Côte d’Ivoire son pays, le Sénégal et autres , le jeune attaquant et avant-centre, Judicael. Kouassi a déposé ses valises dans la capitale guinéenne dans le but de se mettre au service d’un club évoluant dans le championnat de la première ligue .

C’est dans cette optique que rencontré ce jeudi, 28 avril 3022, par notre rédaction , le jeune footballeur ivoirien , Judikael Kouassi a indiqué ceci :,” après le Sénégal , j’ai décidé de venir à Conakry dans l’objectif d’intégrer un club , dans but d’en mettre mes talents au service .de l’équipe. Une seule chose a attiré mon attention ici , c’est qu’à Conakry malgré qu’il n’y a pas assez de terrains de football dignes de nom, , le cuir rond est beaucoup utilisé par de nombreux jeunes dans les quartiers de la capitale guinéenne”.

Parlant du choix de son métier, notre interlocuteur n’a pas tardé à déclarer en ces termes : ” je dirai que le football est le choix incontestable de mon métier. Et , je ne doute pas de moi-même parce que j’ai un talent , je le reconnais très bien. C’est pourquoi dans ma carrière de footballeur, je veux ressembler à Cristiano Ronaldo qui est un joueur international qui est en train de séduire les fans du cuir rond à travers le monde .. je sollicite être un détenteur de ballon d’or comme lui . Et aussi détenteur d’un ballon d’or africain comme le Sénégalais, Sadjo Mané qui fait ses preuves incontestables à Liverpool en Angleterre. C’est pourquoi je travaille tous les jours pour être à l’image de mes idoles là.”.

” Étant en Guinée , j’ai souhaité jouer au Horoya parce qu’il faut se dire la vérité , c’est un club de référence internationale. J’ai même fait des séances d’entraînement au sein de ce club mais aucune chance ne m’a souri. Malgré tout , je me suis dit qu’un homme doit garder le cap de son espérance en matière de vie professionnelle parce que Dieu est toujours au contrôle. J’aime la nation guinéenne , elle reste mon deuxième pays après la Côte d’Ivoire”, a souligné le jeune footballeur, Judikael Kouassi.

Propos recueillis par Léon KOLIE

661 74 ,9964
v

Share.

About Author

Leave A Reply