Sénégal : bientôt des « campus sociaux d’excellence » à l’Ucad de Dakar

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Sénégal : bientôt des « campus sociaux d’excellence » à l’Ucad de Dakar

Par Amadou Oury Diallo – à Dakar

La société immobilière Amsa Realty et le Centre des œuvres universitaires ont conclu un partenariat pour construire ou réhabiliter des pavillons pour étudiants. Coût du projet : 52 milliards de F CFA.

L’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (Ucad) fera peau neuve d’ici à 2021 grâce à la construction de 27 nouveaux bâtiments et à la réhabilitation de 17 pavillons. Ceux-ci seront répartis entre les trois campus sociaux de l’Ucad, tous situés dans l’ouest de la capitale : celui de la cité universitaire, celui de la cité des jeunes filles Aline-Sitoe-Diatta (ex-Claudel, route de la Corniche-Ouest), et enfin celui de l’École supérieure polytechnique (ESP, à Fann-Hock).

Au total, ce sont 10 700 étudiants qui y seront hébergés. L’investissement, estimé à 52 milliards de F CFA (près de 80 millions d’euros), est financé par United Bank for Africa (UBA) Sénégal.

L’opération résulte d’un partenariat entre le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) et Amsa Realty, société spécialisée dans l’immobilier d’Amsa Assurances Sénégal – filiale du holding CFOA, de l’Ivoirien François Bakou. Dirigée par Déthié Aw, Amsa Realty est maître d’ouvrage et promoteur du projet, au côté de Redman Afrique, maître d’ouvrage délégué.

Héberger plus d’étudiants
Ces « campus sociaux d’excellence Dakar », selon le nom du programme, vont contribuer à augmenter de plus de 5 000 lits les capacités d’hébergement des résidences universitaires de l’Ucad, actuellement très insuffisantes. Tout comme ceux du campus de la future université Amadou-Makhtar-Mbow, à Diamniado, dont Amsa Realty sera également maître d’ouvrage délégué. En outre, les nouveaux bâtiments de ces campus d’excellence vont améliorer l’accueil des athlètes et des délégations lors des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) 2022.

Tous seront construits selon des critères bioclimatiques voulus par les promoteurs de l’opération. Certains matériaux seront en effet en terre cuite : briques, carreaux et tuiles rouges produits par la Sofamac, une unité de fabrication qui avait fermé dans les années 1970 et qu’Amsa Realty a rachetée en 2018 avec des partenaires italiens, en y investissant environ 6 millions d’euros

Source Jeune Afrique

Share.

About Author

Leave A Reply