vendredi, juillet 1

Pensées ambiguës des politiques sur les enjeux de la transition : et si le CNRD avait raison !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis la prise du pouvoir par le colonel Mamady Doumbouya et ses compagnons , le dimanche, 05 septembre 2021, renversant le président Alpha Condé de son régime , il y a , beaucoup de réformes qui ont connu des avancées significatives tant au niveau de la justice et de l’administration guinéenne qui d’ailleurs , comportaient de nombreuses faillites.

Aujourd’hui, il faut le dire haut et fort que depuis 1958 , aucun régime guinéen n’a pu avoir la présence d’esprit de poursuivre en justice les hauts cadres du pays qui ont fortement détourné les deniers publics et se sont enrichis illicitement .

Mais , avec l’avènement du CNRD , les guinéens sont en train d’aspirer à un vent sauveur . D’abord avec la création de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF), qui est en train de mettre en nu tous les hauts cadres qui ont occupé les postes juteux pendant les 11 ans du régime déchu d’Alpha Condé . Après leurs auditions à la direction d’investigation judiciaire , certains de ces hauts cadres notamment , l’ex premier ministre, Kassory Fofana , Oyé Beavogu , Mohamed Diané et cie ont été inculpés et amenés à la maison centrale de Conakry sous mandat de dépôt .

Cet acte judiciaire démontre à suffisance que le président du CNRD , le colonel Mamady Doumbouya a respecté fidèlement l’une de ses paroles de son premier discours au lendemain de sa prise du pouvoir , disant : ” la justice sera la boussole” . Et, c’est ce que nous sommes en train de vivre actuellement avec la CRIEF .

Hormis cela, ce vaillant colonel Mamady Doumbouya a permis une vaste libération de nombreux détenus politiques et de leurs militants incarcérés sans motif par le régime déchu d’Alpha Condé. Et , il faut reconnaître qu’il a également mis à la retraite de nombreux fonctionnaires de la fonction publique et a permis le rajeunissement des hautes fonctions de l’administration qui étaient occupées auparavant par les personnes âgées.

Avec tous ces atouts apportés par le CNRD dans le cadre du développement socio-économique de la Guinée en un laps de temps , on se pose la question pourquoi, les acteurs socio-politiques, s’agissent-ils pour combattre ses efforts consentis par les nouvelles autorités du pays en faveur d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel ? Je pense que cela ne marchera pas

. Ce sont les mêmes agissements de ces politiques qui ont amené en 2010, le CNDD en erreur fatale qui a amené le peuple de Guinée de subir des moments de vie de cauchemar pendant les 11 ans de règne du régime déchu d’Alpha Condé.

Vive la paix et la quiétude sociale pendant cette période de transition en Guinée !

Analyse de Léon KOLIE

Share.

About Author

Leave A Reply