mercredi, septembre 23

Mohamed Traoré : ‘’la CEDEAO, c’est un syndicat de chefs d’Etat’’

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Al’issue d’un sommet extraordinaire qui s’est tenu par visioconférence lundi, les chefs d’Etat de la Cédéao, ont proposé comme solutions de sortie de crise au Mali la démission immédiate des 31 députés maliens dont l’élection est contesté, la mise en place rapide d’un gouvernement d’union nationale ainsi qu’une commission d’enquête pour faire la lumière les violences survenues du 10 au 12 juillet 2020 à Bamako.

Alors que la principale revendication du mouvement M5-RFP reste le départ du président Ibrahima Boubacar Keita du pouvoir, l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée, qui suit de près la crise au Mali, trouve que les propositions des chefs d’Etat de la Cedeao sont des solutions taillées sur mesures pour éviter la destitution à leur homologue malien.

Me Mohamed Traoré fait remarquer que les dirigeants ouest-africains se sont fixés pour objectif  d’accompagner le Mali, l’aider à sortir de la crise actuelle tout en respectant sa souveraineté.

‘’En même temps, on demande à des députés élus de démissionner parce que leur élection serait douteuse. Quelle gymnastique’’, s’étonne l’avocat.

‘’Par ailleurs, on demande la formation d’un gouvernement d’union nationale tout en déterminant à l’avance les ministères qui doivent revenir au Président IBK. On aurait dû laisser aux maliens le droit de trancher cette question. N’est-ce pas une ingérence caractérisée ? Mais une ingérence qui fait les affaires du Président IBK’’, ajoute-t-il.

‘’On comprend pourquoi, il  s’est empressé de designer les ministres de Sécurité, de la Défense, de la Justice, des Finances, de l’Administration du Territoire, des Affaires Étrangères, tout en maintenant son Premier Ministre. Il ne pouvait pas espérer mieux’’, poursuit-il sur le réseau social Facebook.

Il estime que les chefs d’Etats de la Cédéao ont encore une fois ont tendu une perche au président IBK du Mali pour sortir du ‘’gouffre dans lequel il se trouve actuellement’’, avant d’assurer que ‘’la CEDEAO, c’est un syndicat de chefs d’État’’.

in vision guinee

Share.

About Author

Leave A Reply