LE SAUVE-QUI-PEUT CONSTITUTIONNEL!

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au moment même où vous lisez ces lignes, il y aurait une constitution toute faite qui circule sous les manteaux à Conakry. Celle-là même qu’on voudrait faire gober au peuple les yeux fermés, parce que l’actuelle constitution serait imparfaite et illégitime.

Et donc pour remédier à ces anomalies, eux, les intelligents de la République, auraient pris la décision de nous concocter une constitution parfaitement parfaite que le peuple devra adopter au plus vite. Sans même réfléchir ni poser de questions.

Quel mépris démocratique ?
La démarche même est infantilisante.
Toute procédure de révision constitutionnelle, à plus forte raison de bouleversement institutionnel, donnant lieu à un changement de RÉPUBLIQUE, est forcément, IMPÉRATIVEMENT précédée d’un grand débat démocratique dont l’objectif est de faire LE BILAN DE NOS ACQUIS, avant de faire L’INVENTAIRE de ce vers quoi nous voulons tendre, afin que la constitution nouvelle, la République nouvelle, soit une AVANCÉE DÉMOCRATIQUE mais surtout qu’elle REFLÈTE AU MIEUX LES ASPIRATIONS PROFONDES DE LA NATION À CETTE ÉPOQUE.
Mais la démarche consistant à ne faire savoir la teneur de la nouvelle constitution qu’au dernier moment prouve à suffisance toute l’insécurité et la volonté de tromper de ses instigateurs. Sinon, une constitution n’est jamais un PRÊT-À-PORTER qu’on ferait directement essayer au peuple par référendum, une constitution est faite sur mesure, mais à la mesure d’un peuple. Cela implique donc qu’on prenne ses mensurations, qu’on lui demande ce qu’il veut vraiment, avant de lui faire une constitution car la constitution est le socle même de notre république, le soubassement qui définit à elle seule l’ambition de notre construction nationale !

Quelle légitimité peut-on donner à une nouvelle constitution conçue dans la plus grande clandestinité et dont les initiateurs comptent sur l’analphabetisme de la grande majorité de la population et sur la fraude électorale pour la faire adopter ? D’autant plus que cela paraît gros comme une maison que le dessein n’est nullement réformateur, mais relève de l’incompressible volonté d’une minorité intéressée à se maintenir au pouvoir, tout le reste n’est que prétextes servant cette seule cause !

Share.

About Author

Leave A Reply