vendredi, juillet 1

Labé : Retour sur les moments phares du FAR (Festival des arts et du rire)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Entre le 10 et le 15 mai, Labé a accueilli la cinquième édition du FAR (Festival international des arts et du rire). Les organisateurs entendaient à l’occasion rendre hommage et accompagner dans sa retraite, après 60 ans de carrière, un des icônes de l’humour guinéen Sow Baïllo. Retour sur les moments phares de ce FAR qui a réuni des artistes guinéens et étrangers.

L’édition 2022 du FAR de Labé (Festival international des arts et du rire) a pris fin dimanche 15 mai dans la Ville hôte de Karamoko Alpha. Après une semaine d’activité, cet événement de la structure « Soudou Dardja production », de l’humoriste Mamadou Lamine Diallo dit Mamadou Thug, a été clôturé par une veillée traditionnelle, avec au menu du conte, du théâtre, de la poésie, de l’humour…

De l’avis d’Alpha Alimou Diallo, participant, le FAR 2022 a tenu toutes ses promesses. « Tout s’est bien passé dans l’ensemble : le carnaval, l’ambiance était de niveau, le public a répondu à l’appel bien qu’il y’a eu parallèlement des grands événements culturels à Labé, dont le concert du rappeur Djanii Alfa et le Magic Park tour ».

La direction du Festival a enregistré la présence de 150 festivaliers venus de Conakry, des espaces de création, de formation et des spectacles au village du FAR installé à Konkola Koura Wodhé pour les contes, théâtres, panels et restauration. A l’amphithéâtre, pour la musique, le slam, la mode, outre des panels et formation.

Le bilan de la 5e édition du FAR

Des trophées ont été remis aux vainqueurs dans les différentes catégories. Le Prix Humour Sow Baïllo a été remporté par un jeune humoriste local « Bappa Roté » ; celui Théâtre Hadja Koumanthio a échu à l’association « Païkoun No Mawna ». Le prix Gumdi Fuuta de la poésie pastorale est revenu à la jeune slameuse de Mamou « Pastorale Queen ». Et enfin le prix de l’amitié, Dr Abdoulaye Dramé, remis à toutes les vedettes invitées : le Magnific et Malam Adamo (Côte d’Ivoire), Pap Sow (Sénégal), aux Guinéens Alphadjo Dara, Pathé Moloko, Sonna Seck et le cirque Tinafan.

L’édition qui finit était porteuse du projet « Un toit pour Sow Baïllo », pour rendre hommage à l’éponyme précurseur de la comédie guinéenne. Organisée sous le slogan HOM’AGE, un hommage mérité lui a été particulièrement rendu. Les recettes du FAR serviront à construire une maison pour le célèbre humoriste qui vient de prendre sa retraite, après une riche carrière de 60 ans. Si les états financiers de cette cinquième édition ne sont pas encore produits, la direction du Festival international des arts et du rire s’engage à remettre les clés de la maison à Sow Baïllo à l’occasion de la prochaine édition. A rappeler que le coût du projet « Un toit pour Sow Baïllo » est estimé à 209 millions de francs guinéens.

Abdoulaye Bah
lelynx.net

Share.

About Author

Leave A Reply