dimanche, janvier 17

Guinée: vers l’adoption d’une nouvelle loi contre le blanchiment de capitaux et financement du terrorisme

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, le gouvernement guinéen est appelé à intégrer les normes et standards internationaux, dont les conventions internationales et les Recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI).

A cet égard, le gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG) Louncény Nabé, a soumis au gouvernement, un avant-projet de loi relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Guinée.

C’est en tout cas ce qui ressort du compte rendu du conseil des ministres du jeudi 5 novembre 2020 tenu à la présidence de la République.

«Le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée a soumis au Conseil un Avant-projet de Loi relative à la lutte contre le Blanchiment de capitaux et le Financement du Terrorisme…c’est pour coordonner les efforts nationaux de lutte contre ces fléaux, ces organisations internationales ont édicté des normes et standards internationaux auxquels tous les États doivent se conformer. Ils ont également prévu des mécanismes d’évaluation par les pairs pour s’assurer que les États s’y conforment effectivement de même que des sanctions, le cas échéant.Parmi ces normes et standards, il y a les Conventions internationales et les Recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI) », mentionne le compte rendu dudit conseil.

Il faut noter que cet avant-projet de loi soumis au gouvernement comprend 150 articles, répartis en 14 chapitres, selon le gouverneur de la BCRG Louncény Nabé.

in mosaiqueguinee

Share.

About Author

Leave A Reply