Guinée : hausse inévitable du prix du carburant après le Ramadan

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Emergence – La Guinée se dirige tout droit vers une hausse du prix des produits pétroliers à la pompe après la période de jeun musulman. Après les propos nuancés du ministre des hydrocarbures la semaine dernière, le président Alpha Condé a confirmé la nouvelle dimanche à Fria.

En visite dans la préfecture de Fria dimanche, le Chef de l’Etat a lui-même pris le soin de lâcher la mauvaise nouvelle. Le prix du carburant sera réhaussé après le Ramadan.

Une décision due au Covid-19 et prise, selon lui, par le gouvernement dans le but rapprocher le tarif pratiqué dans le pays à ceux des pays voisins. “Tous les pays qui nous entourent ont revu le prix du carburant à la pompe à la hausse. Chez nous, le carburant coûte 9000 francs guinéens donc beaucoup moins cher que dans les pays voisins où il est à 14.000 francs”, a-t-il avancé.

A en croire le président, la hausse est inévitable. Elle a été ajournée pour éviter une flambée généralisée des prix pendant le Ramadan.

Le dernier réajustement du prix des hydrocarbures est intervenu en Guinée en avril 2020. Le gouvernement avait alors réduit de 10.000 à 9 000 francs guinéens le prix du litre au nom d’un principe de “flexibilité” qui se veut que le coût du litre soit réajusté en fonction de celui du baril à l’international. 

On rappelle en fin que le Ramadan aura lieu du 12 avril au 11 mai.

in emregencegn

Share.

About Author

Leave A Reply