Diecké (Yomou) : la SOGUIPAH améliore ses plantations industrielles pour booster sa productivité

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les plantations industrielles et familiales, constituent le premier volet agricole de la SOGUIPAH, à savoir la culture d’hévéas et du palmier à huile.

Elles couvrent les zones des sous-préfectures de Diécké et Bignamou, dans la préfecture de Yomou.

A travers les plantations industrielles, la société a su développer et industrialiser ses plantations sur des bonnes pratiques agricoles pour améliorer sa productivité agricole.

«Nous sommes aujourd’hui à 2842 hectares de palmiers cultivés, qui sont tous en production. Il y a aussi 6083 hectares d’hévéas et 253 hectares qui sont immatures», a révélé Prospère Wéley Gamy, directeur par intérim des plantations industrielles.

Pour être à mesure de servir ses usines, la SOGUIPAH a, à date, une prévision annuelle de 55% de palmiers à huile et 20% de réalisation pour l’hévéa.

Les variétés de plants améliorés et précoces introduits par la société, ont permis un développement intégré dans les sous-préfectures de Diecké et Bignamou.

«On a réussi avec le temps, à introduire certaines variétés de nos cultures de haut rendement. Aujourd’hui, beaucoup affluent à Diecké pour l’achat des palmiers et de l’hévéa», a expliqué le directeur des plantations industrielles.

Pour booster cette ambition, la nouvelle équipe dirigeante de la SOGUIPAH avec à sa tête Michel Beimy, a mis la main à la poche pour l’entretien des plantations et leurs pistes d’accès, afin de faciliter l’évacuation des produits.

Avec ses 1185 travailleurs permanents du service des plantations industrielles, la SOGUIPAH projette, un avenir proche, le replanting des vielles plantations par des nouvelles clones plus productives et adaptées aux milieux, ainsi que l’extension de ses superficies exploitables.

in mosaique

Share.

About Author

Leave A Reply