dimanche, janvier 17

Des hommes en uniforme ont-ils profité d’une commission rogatoire pour attaquer chez Lama Sidibé ? : une plainte annoncée (avocat)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La question vaut tout son pesant d’or, à en juger par les révélations troublantes faites par l’avocat Me Salifou Béavogui.

Dans un entretien à Mosaiqueguinee.com, celui-ci a dénoncé la méthode utilisée lors d’une commission rogatoire envoyée chez l’artiste par le doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Conakry 2.

En attendant de savoir pour quelle raison, cette commission rogatoire a été déployée chez l’enfant de Hôrè Fellô, Lama Sidibé, l’avocat Béavogui annonce qu’une plainte est en préparation et sera très vite déposée, sans donner plus de précisions.

Mais avant, un huissier de justice a été dépêché sur les lieux, aux fins de dresser un constat des dommages subis par la famille de l’artiste.

«J’ai envoyé Me Souleymane Diongassy Bah, pour aller constater les dégâts résultant de l’agression dont a été victime Lama Sidibé. Nous attendons le procès-verbal pour déposer une plainte en bonne et due forme, puisque ce qui lui arrive est inexplicable. Il est vrai que le doyen des juges d’instruction du tribunal de Conakry 2, a délivré une commission rogatoire, mais une fois de plus, elle doit être exécutée dans les règles de l’art. On ne peut pas profiter de cette commission rogatoire pour commettre des abus contre des paisibles citoyens, venir tardivement la nuit, saccager tout et emporter ce qu’on veut sans le respect de la moindre règle et procédure. Si on a besoin de lui, on aurait pu le convoquer tout simplement au lieu de débarquer comme ça nuitamment et saccager tout», a confié Me Béa au téléphone de Mosaiqueguinee.com.

Selon l’avocat Me Béa, la famille de Lama Sidibé, depuis cette attaque, est complètement apeurée, déstabilisée et démoralisée.

in mosaiqueguinee

Share.

About Author

Leave A Reply