“Ce qui s’est passé à Madina ne doit pas être utilisé comme un appât …” (Fodé Baldé)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nul doute de ce que le peuple de Guinée répond pacifiquement et de façon légaliste aux appels du Front National pour le Défense de la Constitution (FNDC). Cela n’est pas du goût de ceux qui veulent passer par tous les moyens pour réaliser leur objectif, comme pour dire, avec eux, la fin justifiera les moyens. Ce succès retentissant du FNDC coupe le sommeil à certains qui, désormais, pensent à comment discréditer cette plateforme dont les différentes luttes prouvent son attachement aux valeurs qui fondent notre République.
Aujourd’hui, dix véhicules calcinés à la casse de Madina sont objet de convoitise de la part de tous ceux qui comptent ainsi en faire un facteur pour susciter le sentiment communautaire au sein d’une communauté dont la gouvernance actuelle n’a apporté que désillusions, désespoir et malheur. Alpha Condé et ses sbires n’agissent pas pour plaire ou encore pour aider au développement du pays, ils agissent juste pour leurs intérêts personnels et égoïstes. Aujourd’hui encore, tout l’arsenal du gouvernement se déploie à Madina : gouvernement, directeur général, police scientifique. Tout ça pour quoi ? A ne pas se tromper, il s’agit ici d’une scène dont on a très souvent l’habitude.

Loin de moi l’idée de minimiser le dégât au niveau de cette partie de la capitale, mais toute intelligence devrait s’apercevoir cette stigmatisation dans le traitement des guinéens. Eux, ils méritent toute la compassion et l’assistance de l’appareil étatique, les autres méritent de la moquerie voire même d’autres reprenions comme si celles déjà infligées ne suffisaient pas. Les deux Guinée toujours prouvées par le régime sont visibles dans l’agissement de l’Etat.

En somme, les dix véhicules calcinés à la casse de Madina comme les autres dégâts enregistrés et les assassinats révélés, il est impératif que les responsabilités soient situées. Ce qui s’est passé à Madina ne doit pas être utilisé comme un appât pour faire vibrer la fibre communautaire et en bénéficier sa protection pour un régime en agonie.

Fodé BALDE, Membre de la Commission Communication du FNDC

Share.

About Author

Leave A Reply