Arrestation d’un père présumé violeur de ses filles à Conakry : « c’est le début de la justice », exulte son épouse

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans un de nos précédents articles, Mme. Kadiatou Bah, d’origine guinéenne résidente en Belgique avait confié à Guineenews lors d’une interview que son mari avait violé leur première fille avant de prendre la fuite pour la Guinée.

Ce lundi 22 mars Ibrahima Bah, le père de la fille a été arrêté par la police guinéenne à Conakry, précisément à Yattaya, dans la commune de Ratoma, selon le porte-parole de la police nationale, le contrôleur général Boubacar Kassé, joint au téléphone par Guinéenews.

Suite à cette arrestation, Guinéenews a recueilli la réaction de cette mère de famille dont nous vous proposons ici l’intégralité : « je suis très heureuse de cette arrestation. Enfin la justice commence à être rendue ! J’espère qu’elle ira jusqu’au bout. Je reconnais les efforts de tout un chacun dans cette arrestation, les médias, la police guinéenne dans le couronnement de travail. Je suis reconnaissante à l’endroit de tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à mettre main sur lui. Il a fui la Belgique pour aller en Guinée pensant qu’il allait échapper à la justice et que la loi ne serait pas appliquée là-bas. Il pensait que personne ne va l’arrêter. C’est pour cette raison qu’il fui au lieu de faire face à la justice belge. Il pensait aller vivre tranquillement en Guinée après tout ce qu’il a fait mais, il se rend compte aujourd’hui qu’il ne va pas échapper à la justice partout où il ira. J’ai déposé une plainte en Guinée, il faut qu’il y soit jugé parce qu’il a fui, croyant que la justice guinéenne n’allait pas faire le travail. Il est guinéen, la plainte a été déposée en Guinée, qu’il y soit jugé et condamné par la justice de son pays. Je serai présente le jour du procès. Je lance un appel à la justice guinéenne pour qu’elle s’en occupe, qu’on le juge et que la vérité triomphe afin qu’il paye pour tout ce qu’il a fait à mes enfants et à toutes les autres petites filles. S’il est arrivé à toucher à ses propres filles ce qu’il en a touché à d’autres. Si on le laisse dans la société, il continuera de faire du mal à d’autres petites filles qu’il va croiser après. »

in guineenews

Share.

About Author

Leave A Reply